Comment choisir son portail coulissant ou battant ?

Le portail est le premier élément de la maison vu par les visiteurs. C’est donc lui qui va donner la première impression de la maison. Et, comme on le sait, nous n’avons jamais 2 occasions de faire une bonne première impression. Alors le portail, il faut le soigner.

Découvrez dans cet article quelques conseils et informations pratiques pour choisir son portail automatique ou rénover un ancien portail.

Comment choisir son portail ?

Portail du Parc de la Tête d'Or - Ville de Lyon
Source image : Mairie de Lyon

Que ce soit en vue d’une rénovation ou d’une installation neuve, la première question à se poser est celle du type de portail à installer. Il existe en effet des portails coulissants et des portails battants. Chacun de ces 2 types ne peuvent pas être installés dans toutes les configurations.

Si l’accès est encaissé ou positionné sur une bute, un portail à battants sera la meilleure solution. Ce sera aussi le modèle le plus facile à installer si votre accès se fait entre deux poteaux ou deux colonnes de pierre. Le portail à battants s’ouvre sur le passage et ne nécessite aucun espace de part et d’autre de l’accès. Il conviendra simplement de prévoir espace libre suffisant pour permettre la rotation des battants. Cet espace devra être d’au moins la moitié de la largeur du portail sur le côté droit comme sur le côté gauche pour un équipement à 2 battants. Il devra être de la largeur du portail soit sur la gauche soit sur la droite pour un modèle avec un seul battant.

A l’inverse, un portail coulissant demandera un espace de dégagement dans l’alignement du portail soit sur la droite, soit sur la gauche pour permettre l’ouverture. Ce dégagement devra être au moins de la même longueur que celle du portail pour assurer une ouverture en totalité. Ce type d’équipement est celui que l’on voit le plus souvent sur des terrains plats.

Quelle matière pour mon portail ?

Les matériaux les plus utilisés pour la fabrication des portails neufs sont le PVC, le bois, le métal et l’aluminium. Chacun de ces matériaux offrant ses propres avantage :

  • Le portail en PVC est le moins cher du marché. C’est un matériaux léger donc facile à manipuler et à installer. Il se nettoie également simplement en un seul coup d’éponge ou de tuyau d’arrosage. Relativement fragile, le portail en PVC ne bénéficiera pas d’une très longue durée de vie et n’apportera pas tellement de plus value esthétique.
  • Le portail en bois est une solution particulièrement esthétique et résistant dans le temps. C’est également un matière économique selon l’essence de bois choisi. Il en existe une très large gamme allant des résineux aux bois exotiques les plus nobles. Dans tous les cas, le choix du bois est un choix respectueux de l’environnement dès lors que vous utilisez des bois issus de forêts certifiées FSC ou PEFC. Le principal inconvénient du portail en bois est son nécessaire entretien annuel.
  • Le portail métallique, sans doute le plus résistant, offre des possibilités infinies de formes. Même s’il existe des modèles en acier fabriquées en série et à faible coût, le prix d’un portail en métal peut vite atteindre plusieurs milliers d’euros. Ce sera notamment le cas si vous faites appel à un artisan serrurier pour une réalisation sur mesure.
  • Le portail en aluminium bénéficie du plus grands nombre d’avantages et c’est la raison pour laquelle c’est celui que l’on retrouve de plus en plus souvent. Il ne rouille pas comme le métal et ne demande pas d’entretien particulier comme le bois. C’est également un matériau 100% recyclable. Il peut être peint dans une très large gamme de couleurs et s’intègre ainsi aussi bien dans un environnement ancien que dans un environnement ultra moderne.

Le portail électrique : un confort très appréciable

Une fois le modèle choisi en fonction de vos contraintes d’espace, de budget et d’esthétique, viendra la question de la motorisation du portail. Quoi de plus désagréable lorsque l’on rentre après une journée de travail, que de devoir sortir sous la pluie pour ouvrir puis refermer manuellement son portail. Alors qu’une simple pression sur le bouton d’une télécommande pourrait déclencher l’automatisme de portail et avoir le même effet sans que l’on ait besoin de recevoir la moindre goutte d’eau.

Le choix d’un automatisme de portail et du type de motorisation va d’abord dépendre de la configuration de votre portail. La motorisation pour portail coulissant n’est en effet pas la même que celle d’un portail à battants. D’un côté le système fonctionne sur la base d’un moteur portail coulissant entrainant le portail dans son axe grâce à une crémaillère. De l’autre, un kit de motorisation devra entrainer chaque battant à l’aide de bras mécanisés.

De manière générale, les automatismes de portail coulissant sont plus facile à installer que ceux d’un portail à battants. En effet le système doit être installé simplement en respectant bien l’axe du portail et l’horizontalité. Le démarrage et l’arrêt du portail est déclenché par une indication de fin de course qui peut être soit mécanique soit magnétique.

Si vous décidez de faire l’installation par vous même, vous pourrez trouver en magasin et sur Internet des kits de motorisation de portail coulissant ou des bras et moteurs de portail battant. Il existe de nombreuses marques, les plus connues étant Somfy, Came, Faac, BFT ou encore Nice.

CatégoriesDIY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *